Skip to main content

Vous songez à faire un legs, une donation ou bien encore prendre une assurance vie au profit d'Opération Terre des Enfants ?

Léguez l'éducation

Grâce à votre soutien, Opération Terre des Enfants aide chaque jour des milliers d’enfants à échapper à la pauvreté. En nommant Opération Terre des Enfants dans votre testament ou en faisant une donation, vous nous aidez à sauver encore plus d’enfants et à changer radicalement leur vie.

Lorsque l’on commence à penser à ce que deviendra son patrimoine à l’instant de quitter ce monde, il va de soi que l'on pense d'abord à ses proches. Mais si vous préparez votre succession, n'oubliez pas les bonnes causes auxquelles vous avez contribué tout au long de votre vie, des causes qui vous touchent de près et continuent à avoir besoin de vous. Si une vaste majorité de Belges fait des dons aux bonnes causes pendant leur vie, de plus en plus de personnes prévoient aussi un don dans leur testament.

Ne faudrait-il pas réfléchir plus attentivement au soutien financier que nous pourrions apporter à notre décès aux organisations qui défendent les valeurs et les principes qui vous sont chers ?

Une idée fausse mais répandue sur le don aux bonnes causes prétend qu'il faille donner beaucoup d'argent pour que cela ait un impact. En réalité, tous les dons comptent, même un don que vous considèreriez comme dérisoire peut bénéficier grandement à nos enfants et dans la plupart des cas, les legs fait pour la bonne cause sont, en terme de droits de succession, sensiblement moins chers que des legs fait à des parents en ligne collatérale.

Les dons testamentaires sont essentiels dans notre travail pour aider les enfants à sortir de la précarité. Ils nous fournissent les fonds nécessaires pour aider plus de 20 000 enfants chaque année. En indiquant Opération Terre des Enfants dans votre testament, vous donnez à nos enfants l'espoir d'un avenir meilleur !

Vous pouvez choisir de laisser à Opération Terre des Enfants dans votre testament un montant ou un objet spécifique ou de la nommer bénéficiaire d'un pourcentage de votre patrimoine une fois que tous les autres dons et dépenses ont été payés.

Tout d’abord, nous vous conseillons d’informer votre notaire de votre désir d’inclure Opération Terre des Enfants dans votre testament. Vous pourrez voir avec lui quel type de legs vous souhaitez faire.

Il y a plusieurs sortes de legs :

  • Le legs universel : il s’agit d’une disposition testamentaire par laquelle le testateur donne la totalité de ses biens, éventuellement réduit de la part réservataire des héritiers directs. Le testateur peut désigner un seul ou plusieurs légataires universels, qui se partageront les biens selon la proportion indiquée dans le testament, ou à parts égales si rien n’est précisé.
  • Le legs à titre universel : ce type de legs permet de transmettre une partie ou un pourcentage de son patrimoine, par exemple la moitié ou un quart, ou uniquement les biens mobiliers ou immobiliers.
  • Le legs particulier : il s’agit de léguer un ou plusieurs biens déterminés, désignés précisément dans son testament, comme par exemple une somme d’argent ou un immeuble.

Vous n’avez pas d’héritier proche et souhaitez léguer vos biens à un ami, un voisin ou un héritier lointain ? Or, les droits de succession coûtent cher. Le legs en duo est une solution pour vous !

Ce type de legs est utilisé quand le testateur ne laisse que des proches taxés aux taux les plus élevés en droits de succession qui s’échelonnent entre 25 et 80 %. Cette technique permet de léguer une partie de votre patrimoine à Opération Terre des Enfants (qui, en tant que Fondation d’Utilité Publique est faiblement taxée), à charge pour celle-ci de verser une somme nette à la personne que vous désirez avantager et de payer la totalité des droits de succession.

Avec la technique du legs en duo, votre patrimoine est divisé en deux parties: l’une ira à vos proches, tandis que l’autre sera attribuée à Opération Terre des Enfants. Notre fondation prend à sa charge l’ensemble des droits de succession sur les deux parties de sorte que les droits de succession sur votre héritage diminuent et que la part destinée à vos héritiers augmente significativement.

La technique du legs en duo vous permet dès lors de faire une bonne action tout en étant fiscalement avantageuse.

Pour assurer l’efficacité du legs en duo et être sûr qu’il pourra être accepté et appliqué sans difficultés par les héritiers et par l’association bénéficiaire, il est important de consulter votre notaire au moment de rédiger votre testament.

Consultez le site de la fédération Royale du Notariat belge. Si vous n’avez pas de notaire, consultez l’annuaire des notaires de Belgique.

Vous pouvez aussi contacter Isabelle Bister, notre Administrateur Délégué, en appelant le 02/230 16 37.

Si vous avez nommé Opération Terre des Enfants dans votre testament, faites-le-nous savoir. Nous aimerions pouvoir vous en remercier et vous informer de ce que ce don peut signifier dans la vie de nos enfants.

Un testament est l’acte écrit par lequel vous consignez vos dernières volontés et vos dispositions de partage de vos biens après votre mort. Il dresse éventuellement la liste des biens que vous réservez à chacun et désigne si vous le souhaitez la personne que vous avez choisie pour exécuter votre volonté.

Faire un testament est la seule façon de vous assurer que vos volontés sont respectées après votre mort. Sans un testament en bonne et due forme, vos biens seront distribués selon les règles légales de dévolution d’une succession en vigueur, quels qu’aient pu être vos véritables souhaits. Bien que la Loi prévoie dans le détail comment exécuter une succession dans le cas où il n’existe pas de testament, faire un testament vous permet d’arrêter des dispositions particulières autres que celles prévues par la loi.

Pour éviter des inexactitudes ou des problèmes d’interprétations de votre volonté, nous vous recommandons de consulter un notaire qui vous aidera à rédiger votre testament, vous assistera, à vous conseillera face aux exigences de la Loi, et vous garantira la bonne conformité de votre testament. En consultant un notaire, vous aurez l’assurance que vos volontés sont exécutées après votre mort. Votre notaire peur également faire en sorte que votre testament soit inscrit dans un fichier national, ce qui permet de vérifier si une personne, au moment de sa mort, avait rédigé un testament et, dans ce cas, de savoir où le consulter. Car c’est une chose que de faire un testament mais cela en est une autre que de le faire connaître.

Sachez qu’un testament peut être modifié à tout moment. Il peut être révoqué en partie ou en totalité ; il peut être modifié ; vous pouvez y ajouter de nouvelles dispositions ou même faire un nouveau testament. La date peut servir à déterminer quelle version est la plus récente. Mais pour éviter tout malentendu, il est conseillé de commencer par indiquer explicitement que vous révoquez, dans ce testament, toutes les dispositions prises antérieurement si tel est votre souhait. Si vous voulez compléter votre testament ou en modifier une partie, vous pouvez faire un testament appelé « codicille » sans révoquer votre testament antérieur.

Sachez qu’Opération Terre des Enfants, en tant que Fondation d’Utilité Publique, bénéficie de droits de succession réduits : 7 % si vous habitez en Région wallonne ; 6,6 % si vous habitez en Région bruxelloise et 8,5 % si vous habitez en Région flamande.