Skip to main content

Urgence aux Philippines : l'ouragan Rai/Odette laisse derrière lui de grands ravages

La semaine dernière, le typhon Rai (également connu sous le nom d'Odette) a balayé les îles des Philippines. Avec des vents de 195 kilomètres par heure et des rafales à 270 kilomètres par heure, il s'agit de l'un des ouragans les plus violents que les Philippines aient connu ces dernières années.

Nos Villages pour Enfants de Minglanilla et de Talisay se trouvent également dans la zone touchée. Sœur Eva, du Village pour Garçons de Minglanilla, raconte les horreurs de l'ouragan : « Même si nous étions bien préparés à l'arrivée du typhon Odette, la nuit a été très violente. L'électricité était coupée et aucun de nous ne pouvait dormir. Nous avons emmené les garçons dans les couloirs et les salles de classe pour éviter qu'ils ne soient mouillés par la pluie ou emportés par le vent. Nous sommes restés avec les enfants toute la nuit. »

Ravages

Entre-temps, l'ouragan Rai s'est déplacé sous une forme affaiblie et il devient évident que les dégâts sont énormes. Les gens ont tout perdu et doivent reconstruire leur maison et leur vie ; les hôpitaux et les écoles ont été complètement balayés.

Les dégâts causés aux bâtiments de nos deux Villages de Talisay et Minglanilla sont également énormes. Sœur Eva encore : « Il y a des dégâts partout : les plafonds et les murs se sont effondrés, les toits ont été emportés, il y a du verre partout et le rez-de-chaussée est sous l'eau. Le courant est coupé. Nous ne pouvons pas communiquer parce que la connexion internet est également en panne. »

Pénuries

Il y a des pénuries importantes dans les zones touchées. Seuls quelques magasins sont ouverts. Et il y a une grande pénurie d'eau potable et de nourriture. Les gens ont perdu leurs maisons et sont maintenant sans nourriture ni boisson dans la chaleur. En effet, une tempête tropicale s'accompagne d'un temps chaud.

Résilience

À part quelques blessures mineures causées par des débris volants, les sœurs et les enfants des Villages sont tous sains et saufs. Sœur Eva : « Il y a des dégâts partout, mais nous sommes quand même reconnaissants car tout le monde est en sécurité et n'est pas tombé malade. Les garçons font de leur mieux. Ils ont tous aidé et aident maintenant au nettoyage et au déblaiement des débris. » Aussi courageux qu'ils soient, les enfants ont les pensées ailleurs : avec leurs familles qui vivent ailleurs dans la zone touchée et dont ils n'ont pas encore de nouvelles.

Urgence de l'aide

Opération Terre des Enfants et les Sœurs de Marie ont pourvu aux besoins vitaux, mais une aide supplémentaire est maintenant nécessaire de toute urgence. Il s'agit de la 15ème tempête majeure à frapper les Philippines, mais de loin la pire de ces dernières années. La population pauvre des Philippines souffre déjà de la pandémie COVID-19, et une telle catastrophe ne fait qu'aggraver sa situation.

Donnez maintenant ! Votre aide est nécessaire et urgente !

 

Typhoon Odette