Skip to main content
Les nouveaux élèves portent leurs nouveaux uniformes

Près de 2000 nouveaux élèves aux Philippines

En 2020, nous avons pu continuer à accepter de nouveaux élèves dans tous nos Villages du Monde, sauf aux Philippines. Les autorités locales y avaient imposé un confinement très strict, ce qui signifiait que nous ne pouvions pas accueillir de nouveaux enfants dans nos écoles. Heureusement, cette année, nous avons pu accueillir de nouveaux élèves dans nos 4 Villages aux Philippines.

Contrairement à l'année dernière, près de 2000 nouveaux élèves ont été accueillis dans nos 4 écoles philippines l'été dernier. À leur arrivée, les enfants ont passé un test COVID-19, ont subi un examen médical, puis ont été placés en confinement pendant une quinzaine de jours. C'était le seul moyen de s'assurer que la santé des autres enfants des Villages ne soit pas compromise.

Un garçon se désinfecte les mains

Les nouveaux élèves ont également été admis dans les écoles plus tôt que les années précédentes afin qu'ils puissent suivre des cours supplémentaires et participer à des séances de remise à niveau. Après tout, les enfants n'avaient pas été à l'école depuis mars 2020 en raison de la pandémie de COVID-19 et présentaient donc un énorme déficit d'apprentissage. Grâce à ces cours supplémentaires, chaque nouvel élève a pu commencer l'école en douceur.

Grâce au soutien de nombreuses personnes généreuses, chaque enfant a reçu à son arrivée le matériel scolaire et les produits d'hygiène personnelle nécessaires. Ils ont également reçu un uniforme scolaire et des vêtements de sport et de loisir. Jouer, faire de l'exercice et se détendre sont également très importants pour leur développement. En outre, les élèves des classes supérieures aident les nouveaux enfants afin qu'ils trouvent rapidement leur chemin dans leur nouvelle école et se sentent immédiatement chez eux.

Nous espérons pouvoir accueillir le plus d'enfants possible dans nos Villages et éliminer ainsi la pauvreté infantile. Après tout, la pandémie n'est pas seulement une crise sanitaire et économique, c'est aussi une crise de l'éducation qui frappe le plus durement les plus pauvres.

Les nouveaux élèves portent leurs nouveaux uniformes